Jeudi 27 Juillet 2017

Saliceto    -    66 habitants

 


Saliceto (U Salgetu)

Le village est construit près de deux rivières. 

U Salgetu (qui fut traduit en toscan, langue administrative écrite jusqu'au milieu du 19e s., par Lo Saliceto), peut se traduire en français par « le lieu où poussent les saules ».

 

saliceto

Autrefois, le village principal était Vicinatu (voisinage), et la paroisse s’appelait «San Cesaru di Vicinatu». Ainsi, lors de la dernière assemblée générale de Corse («Cunsulta Generale» de juin 1794), le procuratore (député) de l'ensemble de la communauté Vicinatu-Salgetu, est inscrit comme «procuratore di Vicinato».

Puis, les populations respectives des deux villages s’équilibrèrent et la communauté prit, pour nom, u cumunu di Vicinatu è di u Salgetu, qui s'écrivait «Communità di Vicinato e dello Saliceto».

Finalement, U Salgetu devint le village principal, et, au 19e s., son nom, fut successivement écrit «Lo Saliceto e Vicinato», puis «Saliceto di Rostino», et enfin "Saliceto".

La présence humaine est attestée de longue date par des rochers gravés et des fortifications préhistoriques (u Castellà).

On remarque aussi les stantare (menhirs) en réemploi comme pieds- droits de l'église de Salgetu.

L'origine du village semble liée au rocher fortifiable, qui, au cœur du village, surplombe la rivière. Outre celle du rocher, si beaucoup de vieilles maisons sont fortifiées, notamment a Torra (« la Tour », ancienne demeure des Saliceti), c'est que le village se trouvait "en première ligne" face aux invasions. Chose apparemment curieuse pour un village si bien caché au fond d'une haute vallée. En fait, le danger venait précisément de sa proximité avec la montagne.

La mémoire du village conserve le souvenir des razzias qui (venant de la plaine orientale) remontaient le fleuve Fiumaltu, et débouchaient au col Bocca di Pratu. De là, part la Strava Maestra (dite l’autoroute des cimes). Or, Salgetu est le premier lieu habité (très visible), situé en contrebas de cette grande voie muletière antique.
Les deux communes européennes sont homonymes et jumelées : la commune est jumelée avec son homonyme, le gros bourg piémontais Saliceto (Sarzèj en piémontais).

L'ensemble du village présente un joli cachet grâce à l'effort fait pour garder son aspect traditionnel, et plusieurs façades ont conservé des particularités architecturales fort anciennes.

On remarquera les jolies niches externes de chaque côté des fenêtres.

saliceto

 

 

L'ensemble du village présente un joli cachet grâce à l'effort fait pour garder son aspect traditionnel, et plusieurs façades ont conservé des particularités architecturales fort anciennes.

 

Église San Cesaru de Vicinatu :

C'est l'ancienne paroissiale de la communauté ce qui explique qu’elle recèle l’ arca (grand caveau collectif sous le dallage de l’église).

saliceto

 

Église paroissiale actuelle de Salgetu :

Coincée entre la vieille tour et la rivière, la chapelle primitive dut s’agrandir en enjambant cette rivière (u Salecitincu). Elle présente ainsi la curiosité d'avoir l’autel et le cœur bâtis sur une arche. Les pieds-droits de sa porte sont apparemment de grandes stantare (menhirs) en réemploi christianisé.

eglise

A Tomba.

Imposant monument funéraire isolé, édifié par l'architecte du tsar.

 

U Castellà :

Site préhistorique que l'on peut repérer sur les cartes par l'appellation (déformée) : Punta Castellare. U Castellà est situé en limite des communes de Salgetu et de San Lurenzu.

U Castellà se situe à l’altitude 1060 m, sur l’arrête qui descend de San Petrone pour séparer le Rustinu des Vallerustie. Les ruines de Castellà évoquent une forteresse de l’âge du bronze. Les tonnes de pierres de ses éboulis protègent suffisamment les vestiges archéologiques. Pour les randonneurs, le site peut être atteint, en en suivant l’arrête montagneuse, à partir du Cunventu di San Antone (au col muletier Bocca di Sant’Antone, entre U Salgetu et Sa’ Lurenzu). De Castellà, jolie vue sur l’ensemble du bassin de Casaluna, côté du Rustinu et côté des Vallerustie.

 

A Casa Maio :

Ancienne demeure du Pudestà (premier magistrat de la Communauté). On remarque les niches aménagées de chaque côtés des fenêtres pour y suspendre les lanternes.

 

Tours.

Le Casone (long immeuble) est constitué des constructions qui ont progressivement relié et entouré les cinq tours originelles.

 

Gravures rupestres.

Au lieu-dit A Mazulella.

 

saliceto